Pseudo :   Pass :       Enregistré     S'enregistrer
          Judo
> EVEIL JUDO
> SUPER POUSSIN
> POUSSIN
> BENJAMIN
> MINIME
> CADETS
> JUNIORS
> SENIORS
> TAISO
> JU JITSU
> RESULTATS SPORTIFS
> NOS CEINTURES NOIRES
          Menu
> ARTICLES
> CALENDRIER COMPETITIONS
> LES PROFESSEURS
> LA BOUTIQUE DU CLUB
> ACTUALITES DES PROFS.
> MANIFESTATIONS
> ARBITRAGE INFOS
> VIDEOS
          Recherche
Recherche avancée
          Stats
pages vues depuis le
14/09/2009 : 470710
   -------------------------------    · Membres : 11082
   · News : 3
   · Downloads : 17
   · Liens : 22
   -------------------------------
Les Professeurs


Patrick BIGOT
Professeur diplômé "Brevet d'Etat 1er degré" actuellement 6ème dan
Mail : bigotpatrick@aol.com
Ligue de judo du NORD/PAS DE CALAIS

CV judo :
Grades :
1er Dan: 29 mai 1976
2ème Dan : 09 décembre 1978
3ème Dan : 25 avril 1981
4ème Dan : 19 octobre 1985
5ème Dan 19 octobre 1988
6ème Dan le 28 mars 2004
Brevet d’Etat
: 1er degré n°100 59 77 obtenu le 17 mai 1977

Mes professeurs :
Henri MIESZCZAK (non diplômé de l’A.S.ETAPLES JUDO) à la création du club en 1969 ; Michel BLOND du JUDO KAN CLUB BOULOGNE

Résultats sportifs :
De niveau interrégional FFJDA en –78kg de 1977 à 1989
Vainqueur du championnat national de l’Union Sportive des Cheminots de France (USCF) en 1981/82/91 en –78kg ; 7ème au championnat international de l’Union Sportive International des Cheminots en septembre 1985 UKRAINE
Vainqueur des jeux mondiaux des Entreprises à Lille en 1991 des vétérans –78kg

Séjours au Japon :
le 1er de 3 mois en 1981, plusieurs d'un mois, 10 mois au Kodokan en 1986, chaque année à partir de 2001 dont 3 mois en 2009 (juillet à septembre)

+Visite de clubs Québécois durant un mois en novembre 1983 (MONTREAL, QUEBEC, JONQUIERES)


Distinctions reçues en judo :

Médailles de bronze FFJDA en 1984 et 1986
Palme de bronze des enseignants en 1989
Mérite des ceintures noires (croix de bronze, croix d’argent)

Distinctions officielles :
Lettre de félicitations ; médaille de Bronze et d’argent Jeunesse et Sports

Autres :
Médaille de Bronze de l’USCF (SNCF) en 1994, médaille d'argent;Médaille de la ville d’Etaples et de l’OMS

Activités club :
1ère licence au JKC BOULOGNE en 1969/1972 parrainant l’A.S.ETAPLES ;
A.S.ETAPLES JUDO de 1972 à 1990 sauf en 1981 au JKCB et en 1982 à Oxygène BOULOGNE ;
1991 à 2002 à l’Union des Clubs de Judo du PAS DE CALAIS (UCJ62) ;
2003/2004 à l’A.S.ETAPLES JUDO

Enseignement :
A.S.ETAPLES JUDO de 1977 à ce jour; UCJ62 de 1990 à 2004

Nombre de Ceintures Noires formées
: 71 (1979 à 2003)
Nombre d’enseignants brevetés formés
: 6 (1984 à 2001)

Champions formés :
Daniel DUQUESNOY :
International ; 3ème au championnat de France 1989 ; 3 fois vainqueur de la coupe de France des Ceintures noires 1985/86/87
Tony BATAILLE :
Champion de France 2ème division en –73kg
Matthieu BATAILLE :
Champion de France Junior des +100kg en 1997 ; international junior et senior
Jean Sébastien BONVOISIN :
Champion de France Junior des +100kg en 2003 ; international junior
Equipe Cadet A.S.ETAPLES JUDO :
3ème en coupe de France 1984(D.BAHEUX, T.VAMBRE, M.PERRAULT, L.CHOCHOY, E.VA NDENBERGHE) ; 7ème en 1983
Equipe Junior UCJ62:
2ème en 2002(T.DEPLECHIN et J.S.BONVOISIN(Etaples) ; 3ème en 2003(S.MARCHELEK et J.S.BONVOISIN(Etaples)

Activités hors club :
Membre de la commission sportive régionale en 1983, 1984,1985 ; encadrement des stages régionaux cadets, juniors et seniors.
Membre de la commission sportive départementale 1982/1992 ; encadrement des stages départementaux ; membre de la commission sportive 1996 à 2004
Membre du comité départemental des Ceintures Noires 1988/1992
Membre de la commission sportive de judo NORD/EST de l’USCF ; encadrement des stages sélectifs de l’entreprise SNCF 1990/2003
Jury régional des passages de grades 1988/2009
Participation au judo découverte de l’été (juillet et août) depuis sa création

Titres et fonctions
Jury de niveau national;Label national des enseignants




J’ai commencé le judo à 15ans à la création du club Etaplois fondé par Maurice Poisson, ceinture verte venue du club de LENS dont le professeur était Germain BERTIN ; aidé par Henri MIESZCZAK, 1er Dan, formé au club d’AUCHEL. Enseignant dans un collège privé, il fut mon 1er entraîneur malgré qu’il n’était pas diplômé d’Etat ;
Le club Etaplois était rattaché au JKC BOULOGNE de 1969 à 1971. Prenant son autonomie, je fus très vite chargé à enseigner dès l’obtention de la ceinture noire en 1976 et obtenu le monitorat en mai 1977.
Le club ne participait pas aux compétitions officielles, les déplacements étaient rares.
Salarié à 17ans dans une usine de produits automobiles, travaillant en poste, il était difficile de s’entraîner régulièrement.
Embauché à la SNCF, ma vie de judoka ne démarrera qu’en 1975. Ayant des horaires stables, pouvant prendre mes congés sans contrainte, j’ai pu suivre la formation d’enseignant, m’entraîner dans différents clubs.
Chaque année, lors de mes congés, je participai à des stages d’été (St Pol sur Ternoise, Argentat, Penne d’Agenay, La Motte Servolex, Thonon les Bains, Brest, Bordeaux, Gien, Autran, Aix en Provence) dans les quatre coins de la France, sans oublier les nationaux faits à Boulouris, Vichy, Houlgate.
J’ai appris différentes formes de judo grâce aux professeurs et anciens champions présents que je remercie. En 1977, je me suis entraîné Place d’Italie chez M.Eugène Crespin pendant trois mois lors de ma formation à la SNCF de même qu’en 1979 au Picardie Judo chez M.Michel Bourgoin ;
Dans ma région, je n’hésitai pas à me déplacer dans différents clubs malgré la distance. Enseignant, ma raison était de progresser pour être un bon compétiteur et entraîneur. Le but principal était d’acquérir le maximum d’expériences mentales et techniques. De ce fait, je suis allé en stage en Italie, organisé par les frères Vismara, en 1979 ; c’était une préparation pour mes futurs voyages au Japon.
Grâce à mon ami, Maurice Destrez qui m’introduit au Kodokan, j’ai enfin accédé à mon but : Connaître le judo du Japon.
En 1981, je suis parti trois mois (de mai à juillet) en demandant un congé de disponibilité à mon employeur (SNCF), j’ai suivi les cours de Ishiro Abé (Ju no Kata), Shibayama (Né waza), Kawabé (Goshin Jitsu) et bien d’autres professeurs du Kodokan ; je m’entraînais également à Keisho Police. J’aurai aimé rester plus longtemps et c’est ce que je fis en 1985 pour une période de 10 mois après avoir obtenu un congé sabbatique à la SNCF.
En octobre 1982, je suis allé un mois à Tsukuba avec mon ami Jean Marie Renda. Malheureusement, à 28ans, suite à un accident de voiture de face (fracture du fémur droit), en décembre 1982, ma carrière sportive fut stoppée durant deux bonnes années, celles qui auraient du être les meilleures. En novembre 1983, avec Jean Marie, nous nous sommes rendus au Québec pour un mois. Découvrir le judo Québécois était un moyen d’entrer en relation avec l’Amérique du Nord sans barrières linguistes ; les clubs de Montréal, Québec et Jonguières ont été notre parcours. Là où j’ai plus apprécié le judo fut entre novembre 1985 et septembre 1986 lors de mon séjour au Kodokan. Ayant un visa culturel, j’ai pu suivre le cycle annuel d’entraînement de l’Universitée de Waséda dirigée par M. Osawa et M.Onozawa tout en suivant les cours du Kodokan.
Marié avec une Japonaise (par la suite, hélas divorcé) A plusieurs reprises, dans les années qui ont suivi, je suis allé durant mes congés annuels dans la province de Hyōgo. J’ai pratiqué le judo dans différents clubs et aussi dans des lycées ; des liens d’amitiés se sont établis avec les professeurs japonais que j’estime et que je rencontrerai encore.

lorsque je regarde mon passé, je ne regrette rien et je n’hésiterai pas à le refaire.
Malheureusement, je n’ai pas eu un bon professeur qui m’aurait aiguillé dans les différentes structures proposées. Actuellement, le judo est accessible à tous, beaucoup de possibilités sont offertes aux judoka qui ne savent pas exploiter ou n’ont pas envie d’exploiter.
Comme beaucoup de professeurs de ma génération, ayant commencé le judo vers 15 ans, nous avons toujours envie de pratiquer ; de se perfectionner ; de vouloir comprendre le judo en tout de l’apprécier. Ce message, je souhaite que les jeunes de mon club et de mon environnement le comprennent.
Etre ceinture noire à 15 ans, c’est le but des élèves qui ont acquis un bagage technique mais pas forcément compris le mental du judo ; il est plus facile de l’enseigner à des adultes débutants qui viennent au judo rechercher d’autres éléments que sportifs.
Pratiquer le randori doit être formidable, il doit y avoir une relation d’harmonisation entre les deux partenaires et non adversaires sans utiliser la force. Prise de garde classique, être droit, rester souple amènent à pratiquer les techniques fondamentales dans le but de faire tomber le partenaire. L’objectif principal est l’attaque pour faire tomber tout en acceptant la chute. Le judo doit être un jeu, pour le comprendre, il faut beaucoup de pratique. Le Kata est un excellent moyen de pratique lorsqu’on arrive à un certain âge, il est toujours possible de le perfectionner ; il est un bel outil de compréhension du judo et de ses formes qui n’a pas la contrainte du randori. A travers le kata, s’offre beaucoup de perfectionnement technique ; il est essentiel dans le judo ; si l’on vient à le supprimer (ce que je ne souhaite pas), ce sera l’histoire du judo qui s’effritera et disparaîtra.

J’ai commencé le judo à 15 ans, accéder à la ceinture noire était un rêve inaccessible ; j’admirai mon 1er professeur pour ces capacités techniques, mon but était d’obtenir son savoir ; mon 1er livre que j’ai encore est le JUDO de Luis Robert, il décrit le judo, ces techniques, son histoire et plus important le pourquoi de la pratique. J’ai obtenu la ceinture noire et j’ai passé mes grades dans les délais recommandés en pensant qu’être 6ème Dan n’était pas possible et pourtant c’est le cas. Après bien des blessures (opération des épaules et genoux, entorses, luxations, ligaments arrachés)




Jean-Louis PRESLIER
Professeur diplômé "Brevet d'Etat 1er degré" 5ème dan.




Jean-Louis est responsable de l'arbitrage du 62
Evaluateur interrégional,
Arbitre national F4
Et vient d'obtenir le niveau F4 "excellence"





André BAHEUX

Professeur titulaire du Certificat Fédéral d’Enseignement Bénévole
Judo




Expérience dans la pratique du judo
1982 : Débute la pratique du judo en accompagnant son fils David aux entraînements et aux compétitions (club d’Etaples sur mer)
1984 : Devient membre du bureau de l’A.S.E Judo
1985 : Débute la pratique du Jujitsu à 54 ans
1986 à 1995 : Devient trésorier et vice-président de l’A.S.E Judo – A cette rédige les nouveaux statuts de l’Association
1993 à ce jour : Assiste les deux professeurs de l’A.S.E Judo lors de leurs cours respectifs
(5 heures le mercredi et 2 heures le samedi) – Participe aux différents déplacements stages et compétitions de tous les judokas)
1995 : Diplôme de commissaire sportif
1999 : Obtient sa ceinture noire 1ère Dan à 68 ans (épreuves techniques)
2004 : Obtient son 2ème Dan à 72 ans (épreuves techniques)
2006 : Elu vice-président de l’A.S.E Judo
2007 : Obtient son 3ème Dan à 76 ans (épreuves techniques)

Formations et Entraînements
1964 : 18 avril - Brevet de Sauveteur Secouriste du Travail – Commission de Boulogne s/ mer
1982 à ce jour : Professeur Mr Patrick BIGOT 6ème Dan – Dojo de La Corderie Etaples
Participe à 4 entraînements de 2 heures / semaine
1987 : 20 septembre - Sauveteur du Nord – Pas-de-Calais - Lille
2006 : Formation d’enseignant bénévole – Diplôme Fédéral
2006 : 28 janvier - Diplôme d’Arbitre de Club
2006 : 31 décembre – Certificat Fédéral pour l’Enseignent bénévole – N° CF 010622 - Béthune

Résultats Sportifs
2005 : 3ème en prestation technique à Hénin-Beaumont
2006 : 3ème en prestation technique à Béthune
2006 : 1er en Coupe des Katas. Comité du Pas-de-Calais

Distinctions Sportives et Autres
1982 : 28 avril – Médaille d’Honneur Départementale et Communale – Arras
1988 : 13 juillet – Médaille d’Honneur Régionale Départementale et Communale - Arras
1992 : Lettre de félicitations du ministère de la Jeunesse et des Sports
1994 : 13 décembre - Médaille d’Honneur du Travail « Or grand Or » - Arras
1998 : Médaille de Bronze de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports
2001 : 23 mars – Palme de Diamant « Ordre du conducteur » - Arras
2001 : Vice-président honoraire du Métro Judo Club de Londres
2004 : Médaille d’Argent de la direction Départementale de la Jeunesse et des Sports
2005 : Diplôme de la FFJDA (judo Jujitsu Kendo)
2006 : 13 novembre – La plus grande Médaille de l’ordre du Conducteur de la Prévention Routière

Centre d’Intérêt
► Sa famille, le vélo et la vie de sa deuxième famille : les jeunes de l’A.S.E Judo et ses professeurs